Prochainement !!!

Recherche

A l'Honneur : mes partenaires

Ils m'ont fait confiance et ne le regrettent pas : ce sont mes partenaires.

Grâce à eux, les rêveries littéraires sont toujours plus nombreuses.

Je les remercie sincèrement et vous invite, chers lecteurs, à les découvrir au travers de quelques mots :   

 

Les éditions Points

La maison d'édition Rivière Blanche

Les éditions Sharon Kena

Les éditions Nathan

Les éditions Aux forges de Vulcain

Les éditions Sarbacane

L'agence Gilles Paris

Les éditions Robert Laffont

Les éditions Persée

Les éditions Flammarion

Les éditions Beaudelaire

Les éditions Télémaque

Les éditions Folio

Les éditions Mnémos

Les éditions JC Lattès

Les éditions Syros

Les éditions du Jasmin

Les éditions Le Livre de Poche

 

 

Me contacter

Chers lecteurs,

pour me contacter veuillez utiliser le formulaire suivant :

CONTACT

28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 17:03
Cadres noirs,
écrit par Pierre Lemaitre.
 
A paraître le 3 février 2010.

Alain Delambre est un cadre de cinquante-sept ans anéanti par quatre années de chômage sans espoir. 
Ancien DRH, il accepte des petits jobs démoralisants. À son sentiment de faillite personnelle s’ajoute bientôt l’humiliation de se faire botter le cul pour cinq cents euros par mois… 
Aussi quand un employeur, divine surprise, accepte enfin d’étudier sa candidature, Alain Delambre est prêt à tout, à emprunter de l’argent, à se disqualifier aux yeux de sa femme, de ses filles et même à participer à l’ultime épreuve de recrutement : un jeu de rôle sous la forme d’une prise d’otages. 
Alain Delambre s’engage corps et âme dans cette lutte pour regagner sa dignité. 
S’il se rendait soudain compte que les dés sont pipés, sa fureur serait sans limite. 
Et le jeu de rôle pourrait alors tourner au jeu de massacre.




Lu en quelques heures, ce roman est pour moi un chef-d’œuvre. « Un chef d’œuvre », j’ai beaucoup de mal à expliquer ce que j’entends par là : je n’entends pas un chef d’œuvre comme le sont les écrits de Dumas père ou de Zola – la plume de Pierre Lemaitre n’atteint pas ces niveaux -, mais plutôt un chef d’œuvre de société. Si le style et le vocabulaire employés ne sont pas originaux, si le thème même – le chômage et ses conséquences – nous semble terriblement familier, l’auteur a su écrire un roman d’une grande finesse. Bouleversant, poignant, perturbant, dérangeant, attachant, désespérant, violent - sont autant d’adjectifs pour le qualifier ; mais il est surtout terriblement ancré dans la réalité.

 

Quelle réalité ? Pour faire simple, celle de ces dernières années : un taux de chômage en hausse et 10% de français qui détiennent 61% de la richesse nationale. Ce roman en est une des conséquences – une des plus extrêmes. Je pense que Pierre Lemaitre a fait preuve d’un grand art en réussissant à écrire sur ce thème un roman très noir mais très crédible, et peut être même trop réel (…).

« Je mesure mon utilité sociale au nombre de mails que je reçois. Au début, d’anciens collègues de chez Bercaud m’envoyaient des petits mots auxquels je répondais tout de suite. On papotait. Et puis, je me suis rendu compte que les seuls qui m’écrivaient encore étaient ceux qui s’étaient fait virer. Des copains de promo en quelque sorte. J’ai arrêté de répondre. Ils ont arrêté d’écrire. D’ailleurs, globalement, tout s’est raréfié autour de nous. (…) Les gens se sont peut-être un peu fatigués de nous. Et nous d’eux. Quand on n’a pas les mêmes soucis, on n’a pas les mêmes plaisirs. »

Si dans le roman Alain tombe au piège, je pense qu’en réalité ce qu’essaye de nous faire comprendre l’auteur, c’est que le piège s’est déjà refermé sur lui depuis longtemps. Le reste n’étant plus que de vagues conséquences. Ce piège véritable est celui d’une société capitaliste qui condamne de plus en plus les séniors au chômage. Regardez le journal télévisé, et vous aurez un aperçu du thème du roman.

 

Les chapitres sont au nombre de trois, « Avant » ; « Pendant » ; « Après ». Simples, mais percutants. A l’image du roman.

 

A cinquante ans, Alain – qualifié pour être DRH – accuse quatre ans de chômage et de petits boulots de misère. Il bosse. Il bosse comme un forcené pour se maintenir la tête hors de l’eau, acceptant n’importe quel job. Il est humilié. Fatigué. Dépressif et anéanti. Il a un appartement à payer, des dettes à rembourser, une vie à vivre. Comment s’en sortir ? Il a une femme. Des enfants. Mais il n’a plus de dignité. Désespérément, il s’accroche. Alors, quand on lui fait croire qu’il a toutes ses chances d’être embauché dans une grande entreprise en tant que cadre, il se donne corps et âme afin de réussir. Réussir, coûte que coûte.

« Nicole me sourit. Ce sourire de mon amour. C’est toute ma raison de me battre et de souffrir. Je peux mourir pour cette femme. »

Le lecteur entre dans l’histoire d’une manière simple, rapide, agréable et efficace. J’ai trouvé la plume de l’auteur parfaitement adapté au personnage. Le langage est familier, sans être simple. Le narrateur est toujours interne à l’histoire, ce qui nous offre un point de vue intéressant : l’intensité des sentiments est plus forte, les descriptions plus réelles, les problèmes plus dramatiques, etc. Le premier chapitre est narré par le personnage central, Alain Delambre. Un choix qui s’avère très efficace : son passé et son présent sont évoqués d’une manière rapide mais très personnelle, ce qui nous aide à comprendre le personnage, à le cerner et, d’une certaine manière, à entrer dans sa peau et s’approprier ses problèmes, qui deviennent petit à petit les nôtres. Le lecteur brûle d’avancer dans l’histoire tout autant qu’Alain brûle de sortir du chômage.

« Je pense que ce matin, elle pleurait, je n’ai pas eu le courage de la toucher. »

J’ai été captivé, les pages se tournant de plus en plus vite. J’ai flairé le piège dans lequel tombait Alain, sans pour autant le deviner pleinement. Le scénario est réellement bien écrit – les détails sont très réfléchis, aussi bien dans leur dimension matérielle que psychologique.

« Installé à une table tout au fond de la plus grande salle, j’ai ouvert devant moi mon ordinateur portable. Pendant que le système démarre, je bois un café infect : je suis à un buffet de gare. A cette heure-ci, hormis quelques balayeurs togolais qui font la pause en rigolant, la pègre de l’aube est composée de poivrots insomniaques, d’ouvriers de nuit qui sortent du boulot, de chauffeurs de taxi, de couples épuisés, de jeunes gens défoncés. La population qui débute la journée est franchement démoralisante. Dans cette salle, je suis le seul à bosser mais je ne suis pas le seul à être en perdition. »

Tout est si vraisemblable que l’on ne peut s’empêcher d’être terrifié. La situation d’Alain pourrait devenir la nôtre un jour.

« Quand le bûcheron entre dans la forêt avec sa hache sur l’épaule, les arbres disent : le manche est des nôtres. »

Le roman est emprunt d’espoir, et cela m’a marqué. L’espoir, si humain. Si navrant. Qui n’a jamais espéré de toutes ses forces ? Qui ne s’est jamais senti désespéré ? Le roman nous offre quelques réflexions sur cette notion, « l’espoir ».

« Il a des côtés marrants, Charles. Par exemple, il ne sait pas combien de temps il est resté inscrit sur les listes d’attente des HLM, mais il compte avec précision le délai écoulé depuis qu’il a renoncé à renouveler sa demande. Cinq ans, sept mois et dix-sept jours au dernier décompte. Ce qu’il calcule, Charles, c’est le temps qui s’est écoulé depuis qu’il n’a plus aucun espoir d’être relogé. « L’espoir, dit-il en levant l’index, est une saloperie inventée par Lucifer pour que les hommes acceptent leur condition avec patience. » »

On y trouvé également de nombreuses références à de grands auteurs tels que Bergson, Celine, Kant, Proust, Sartre (...), ce qui est très agréable lors de la lecture. Je rappelle que Pierre Lemaitre est un écrivain français.

Roman bouleversant, car terriblement humain. Amour, fraternité, courage, espoirs. Roman terrifiant, car terriblement humain. Echecs, humiliations, souffrances, détresse.

Réel. 

Je vous laisse découvrir un autre avis : Lire et Délires.
 

 Je remercie vivement les éditions http://www.elbakin.net/images/logo_calmann-levy.gifainsi que http://2.bp.blogspot.com/_Vo5wHR1g-U4/Sm7wcyI6AhI/AAAAAAAAAHs/Scfyooz4YZ8/S187/logobob01.jpgqui m'ont permis de découvrir ce très bon roman dans le cadre d'un partenariat. Suite à cette lecture, j'ai terriblement envie de découvrir les deux autres ouvrages de Pierre Lemaitre!

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

flof13 28/01/2010 23:12


Moi aussi, tu le sais, j'ai beaucoup aimé. Je trouve que les personnages sont finement "construits", que l'intrigue est bien ficelée aussi, et j'ai apprécié le style de l'auteur. Et à aucun moment,
je ne me suis ennuyée !!!


Jennifer 29/01/2010 10:43


=) !! Je pense que nous avons des goûts très proches en matière de lecture!! C'est agréable ^^  @ bientôt !! ;)


Laure 28/01/2010 21:21


J'ai l'impression que l'on a pas lu le même livre !!! moi qui suis très fan de thriller j'ai trouvé celui ci bien fade, tu me diras j'ai l'habitude de lire des livres plus hard.


Jennifer 29/01/2010 10:44


Je pense en effet que ça doit être parce que tu as l'habitude des thrillers! Ce roman m'a semblé être un roman psychologique à suspense plutôt qu'un thriller... Pour ma part, je ne lis jamais de
thrillers car j'aime ce qui est vraisemblable =) .. @ bientôt ! Et je te souhaite de meilleures lectures ;)


Anneso 28/01/2010 20:24


j'ai lu que les 140 premieres pages sont ennuyantes sur un blog... et j'aime pas la couverture ;)


Jennifer 29/01/2010 10:48



Effectivement, j'ai lu cet avis... Me concernant, je ne me suis absolument pas ennuyée! Au contraire... On entre véritablement dans l'histoire, dans la tête du personnage, on comprend les
différents mécanismes et le piège approche dangereusement.. Flof13 est du même avis =). Cependant, si tu recherches vraiment l'action, les frissons, l'angoisse..ce n'est peut être pas le roman le
plus approprié. Il ne fait pas hurler de peur =) 
Ah! Aussi : moi non plus je n'aime pas la couverture ^^ ..  



Véro 28/01/2010 20:14


Je suis d'accord avec l'essentiel de ta critique qui était équivalent durant la première partie mais la troisième partie a fait "baisser" mon impression. J'ai répondu à ton message sur mon
blog. A bientôt !


Jennifer 29/01/2010 10:50


J'ai lu ta réponse! .. Je suis plutôt d'accord avec toi : le personnage paraît trop sûr de lui, tout semble un peu miraculeux.. mais j'ai été tellement frappée par l'amitié de Charles, ainsi que
par la fin qui n'est pas si "happy end" que ça - et donc pas trop clichée - que je n'ai pas gardé une mauvaise impression de cette dernière partie..! @ bientôt ;)


Leyla 28/01/2010 19:59


Jenni , Jenn !! Coucou !!

Je t'avais dit que j'allais lire ta critique : chose promise, chose due !!!!  Et bien je pense que je pourrai résume en une phrase l'impression que j'ai eu en lisant ton article :
 ma ptite leyla , tu as tout intérêt à aller acheter ce livre : ACHÈTE LE !!!

En fait , le thème qu'il traite m'intéresse beaucoup d'autant plus qu'il est complètement ancré dans la réalité . D'après ce que tu dis , le style de l'auteur et l'intrigue ont l'air bien ficelés .
Donc ça me donne vraiment vraiment envie de le lire . Tu as réussi ton pari ! En plus va falloir attendre Février vu que tu l'as eu avant tout le monde : mouarf , ze suis zalouse :P 


Jennifer 29/01/2010 10:55


Chère Sarah !!!!

Tu me vois totalement ravie par ton commentaire =D !!!

Les grandes habituées de thrillers ont, je l'ai remarqué, été plutôt déçues : elles s'attendaient à beaucoup plus. Justement, moi je n'en attendais pas plus! Je désirais quelque chose de réel, de
vraisemblable, et c'est bien le cas ici !  Je ne me réveille pas en hurlant la nuit, mais hier soir je songeais aux problèmes soulevés par le roman, à la difficulté que nous allons avoir -
nous les jeunes ^^ - à trouver un bon boulot, et surtout à le garder...
Bref, j'espère que tu auras l'occasion de le lire!!

Je pense pour ma part lire un autre roman de cet auteur!! Je viens de regarder sur deux sites d'occaz', je pense trouver Robe de Marié pour 5 euros environ.. Cela est raisonnable par
rapport au prix neuf ^^ !

Oups, je dois filer!! Je te dis à très bientôt! Je t'embrasse! Passes une bonne journée (en espérant que je reçoive ENFIN le colis ^^ !!! ) Bisous! 


A l'honneur : la littérature "jeunesse" !

La littérature jeunesse est mise à l'honneur ! Une nouvelle catégorie lui est dédiée !

Je vous invite, chers lecteurs, à feuilleter quelques jolis ouvrages colorés et à découvrir de merveilleuses histoires pleines de rêves et d'aventures !

De belles idées pour nos adorables petits anges, et un soupçon de tendre nostalgie pour les plus âgés !

Cliquez ici pour découvrir les ouvrages qui pourront vous émerveiller !

Livres par écrivains

Cliquez sur le titre d'un livre pour accéder à sa fiche de lecture !
 
bass-rick-2.jpgBASS, Rick
 
72e081b0c8a0fc24c2f3f110.L._V192261114_SX200_.jpg
BARRON, Thomas Archibald
 
gilles-de-becdelievre.jpg
BECDELIEVRE (de), Gilles
 
AVT_Marlena-De-Blasi_637.jpegBLASI (de), Marlena
 
Caroline-Bongrand.jpeg
BONGRAND, Caroline
 
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/55/Nicolas_Bouchard-Imaginales_2012.jpg/220px-Nicolas_Bouchard-Imaginales_2012.jpg
BOUCHARD, Nicolas
 
jerome_bourgine-.jpg
BOURGINE, Jérôme
 
emanuelle-de-boysson.jpgBOYSSON (de), Emmanuelle
 
Italo_Calvino.jpgCALVINO, Italo
 
eve-de-castro.jpg
CASTRO (de), Eve
 
Chandrasekaran--Rajiv_pic.jpgCHANDRASEKARAN, Rajiv
 
suzy-charnas.jpg
CHARNAS McKee, Suzy
 
Bernard-Clavel.gif
CLAVEL, Bernard
 
boris darnaudet
DARNAUDET, Boris
 
Marina_Dedeyan_-_Comedie_du_Livre_2010_-_P1390487.jpg
DEDEYAN, Marina

Mazo-de-la-roche.jpg
DE LA ROCHE, Mazo
Les Frères Whiteoak
 
Christine-de-Rivoyre.gif
DE RIVOYRE, Christine 
La Mandarine 
 
pascal-dessaint.jpg
DESSAINT, Pascal
 
Pierre-d-etanges.jpg
D'ETANGES, Pierre
 
roddy-doyle.jpeg
DOYLE, Roddy
 
louise-edrich-copie-1.jpg
ERDRICH, Louise
 
fetjaine.jpg
FETJAINE, Jean-Louis
La trilogie des elfes :
 
Andrew-Fukuda.jpg
FUKUDA, Andrew
 
Anna-funder.jpg
FUNDER, Anna
 
myriam-gallot.jpgGALLOT, Myriam
 
Daniel-GLATTAUER.jpgGLATTAUER, Daniel
 
John-Green.jpg
GREEN, John
 
kate grenvilleGRENVILLE, Kate
 
Steven-HALL.jpgHALL, Steven
 
http://www.babelio.com/users/AVT_Sonya-Hartnett_3690.jpeg
HARTNETT, Sonya
 
http://cdipeguy.free.fr/onytrouve/coupsdecoeur/yaelhassan.jpg
HASSAN, Yaël
 
HERMARY VIEILLE, Catherine
 
lachassagne.jpg
LACHASSAGNE, Geoffrey
 
http://bardotagogo.com/bagglog/images/jacques_lanz.jpg
LANZMANN, Jacques
 
inara lavey
LAVEY, Inara
 
pierre-lemaitre.png
LEMAITRE, Pierre
 
david-levithan.jpgLEVITHAN, David
 
Salvador-Macip.jpeg
MACIP, Salvador
mathias-malzieu-copie-1.jpg
MALZIEU, Mathias
 
3619641-carole-martinez-fait-du-cinema.jpg
MARTINEZ, Carole
 
Cyril-Massarotto-copie-1.jpg
MASSAROTTO, Cyril
 
Marc.jpg
MERET, Marc
 
MOORCOCK, Michael
 
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fa/Wmmorris3248.jpg/220px-Wmmorris3248.jpg
MORRIS, William
 
MOUCHARD, Christel
 
NOSAKA.jpgNOSAKA, Akiyuki
 
nothomb2011.jpgNOTHOMB, Amélie
 
http://www.cinergie.be/picture/personne/original/images/personne/_n/nysenholc_adolphe/photo.jpg
NYSENHOLC, Adolphe
 
obry.jpeg
OBRY, Marion
 
anthony-palou.jpg
PALOU, Anthony
 
aymeric_patricot.jpg
PATRICOT, Aymeric
 
4141073-copie-1.jpg
PONSOT CORRAL Laureen
 
http://www.babelio.com/users/AVT_Matthieu-Radenac_2592.jpeg
RADENAC, Matthieu
 
RHEIMS, Nathalie
 
ROCK, Peter
 
http://bibliobs.nouvelobs.com/files/Robert%20Sabatier%2002.JPG
SABATIER, Robert
Le Lit de la merveille

http://kaganof.com/kagablog/wp-content/uploads/2007/10/2000522.jpg
SADE, Marquis de
Les Crimes de l'amour
 
Insa-Sane.jpg
SANE, Insa
 
SCHMITT, Eric-Emmanuel
 
SOREL, Guillaume

john-steinbeck-copie-1.jpg STEINBECK, John
 
francois.jpg
SZABOWSKI, François
 
auteurs-rachel-tanner.jpg
TANNER, Rachel
 
VENS, Pierre
 
krystin.jpgVESTERÄLEN, Krystin
 
WATSON.jpgWATSON, Steven (S. J.)
 
James_Welch.png
WELCH, James