Prochainement !!!

Recherche

A l'Honneur : mes partenaires

Ils m'ont fait confiance et ne le regrettent pas : ce sont mes partenaires.

Grâce à eux, les rêveries littéraires sont toujours plus nombreuses.

Je les remercie sincèrement et vous invite, chers lecteurs, à les découvrir au travers de quelques mots :   

 

Les éditions Points

La maison d'édition Rivière Blanche

Les éditions Sharon Kena

Les éditions Nathan

Les éditions Aux forges de Vulcain

Les éditions Sarbacane

L'agence Gilles Paris

Les éditions Robert Laffont

Les éditions Persée

Les éditions Flammarion

Les éditions Beaudelaire

Les éditions Télémaque

Les éditions Folio

Les éditions Mnémos

Les éditions JC Lattès

Les éditions Syros

Les éditions du Jasmin

Les éditions Le Livre de Poche

 

 

Me contacter

Chers lecteurs,

pour me contacter veuillez utiliser le formulaire suivant :

CONTACT

17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 15:22
Le Lit de la Merveille, 
écrit par Robert Sabatier.

Publié en 1997.



Quatrième de couverture :

Seul, un soir, à la Comédie-Française, Julien voit apparaître une dame qu'il croyait disparue : Eleanor, cette Américaine riche et cultivée qui le logea au Quartier Latin dans les années 50. Un retour à ce passé et le lecteur suit les étapes d'intrigues joyeuses, amoureuses ou pathétiques qui se jouent entre le jeune homme et son entourage : cette Eleanor, encore jeune ; ses enfants : la ténébreuse Olivia et Roland le sportif, un hôte âgé qu'on nomme L'Oncle, médiéviste exilé, bientôt son ami.
Le mal de Julien : ses amours mortes. Sa thérapeutique : la lecture. Son entourage : l'univers du livre, auteurs, éditeurs, libraires, bouquinistes, employés, originaux et esthètes. Qu'il côtoie Alexandre Guersaint son sévère mentor, Antoine le bibliophile, et, autour de la Sorbonne, les maîtres comme Gaston Bachelard, François Perroux, ou chez Eleanor, Asturias, Darius Milhaud, Jouhandeau, une foule d'artistes, de gens du monde, d'idéalistes, Julien trouve un enrichissement, une formation.
Ses plus intenses bouleversements se situent au sein de la famille généreuse et fantasque qui l'a accueilli.
Le lecteur ira de surprise en surprise. Mais Le lit de la Merveille est avant tout un hymne au livre, au savoir, à la diversité, et cela dans un climat de charme, d'enthousiasme et de sensibilité. Robert Sabatier a écrit là le roman de l'amour du livre et c'est un livre d'amour.


Une quatrième de couverture qui tient ses promesses, c’est assez rare de nos jours pour être souligné. « Robert Sabatier a écrit là le roman de l’amour du livre et c’est un livre d’amour » : cela résume parfaitement ce merveilleux ouvrage.

Robert Sabatier a une très belle plume : aucun mot, aucune phrase ne m’a déçu, tout m’a emporté dans un flot d’amour livresque. On découvre un jeune garçon, Julien. Dès les premières pages, après quelques lignes sur son enfance, on partage la vie du personnage, entre échecs et espérances, mais surtout au travers de ses livres.
« Je devenais un piéton de Paris, un Paris où les immeubles, les statues étaient noirs, les ruelles sombres, où mon regard promeneur cherchait le spectacle, l’inattendu, la merveille. J’avais sur moi une édition minuscule des Fleurs du mal. Je connaissais par cœur des poèmes entiers : « Dans les plis sinueux des vieilles capitales / Où tout, même l’horreur, tourne aux enchantements… » Et je lisais, je lisais, m’arrêtant sur les bancs, dans les squares. Je lisais comme si je plantais des arbres dans ma terre. Chaque livre, même le plus ancien, naissait au moment de ma lecture. Je ne lisais pas pour apprendre, m’instruire, accumuler du savoir, mais pour le désir, le plaisir, « le plaisir du texte » écrirait plus tard Roland Barthes. »
Il n’y a pas d’étalement de culture dans ce livre, il n’y a que l’amour des livres peint avec des mots. Robert Sabatier a ainsi fait preuve d’une grande finesse d’écriture en évitant de nous ennuyer d’une cascade de références fastidieuses. Impossible donc de s’ennuyer, impossible de ne pas se retrouver dans la peau de Julien et, avec lui, d’aller de découvertes en découvertes.
« Je hantais le Quartier latin. Des espoirs imprécis m’y amenaient. Le boulevard Saint-Michel : librairies et terrasses de café, les secondes me paraissaient le prolongement des premières ; on y lisait, on y parlait des études, du monde. Aujourd’hui où les commerces de vêtements et de restauration rapide ont remplacé des lieux que je croyais ineffaçables ; je pense à hier comme à une préhistoire. Lorsque je regardais les vitrines des libraires, fouillais les boîtes des bouquinistes, il me semblait que, par magie, toute la science des hommes pénétrait dans mon cerveau. Les vapeurs du meilleur alcool montait jusqu’à mes narines ; je me grisais sans boire. Ce parfum mental dont a parlé Jules Romain, je le humais, je m’en imprégnais. La simple lecture d’un titre animait en moi des souvenirs, des analogies, éveillait mon désir ; je lisais une lettre d’amour. » 
« Durant le cours de mes lectures, parfois, je me sentais traversé par un rayon lumineux. J’étais chargé, comme une pile, d’une étrange électricité. L’inconnu de la vie se révélait le temps d’un éclair. Il fuyait et je devais lire et lire encore dans l’espoir d’un nouvel éblouissement, d’une nouvelle charge d’énergie. C’était comme si je cherchais mon salut dans une inhabituelle beauté. Comme si un second cœur était entré dans ma poitrine pour battre à l’unisson du mien. Comme si l’intelligence des textes ne résidait pas seulement dans mon cerveau mais dans mon corps entier.
Dois-je ajouter que cet état ne m’a jamais quitté ? Aujourd’hui encore, malgré l’âge, malgré le temps, dans ma petite officine de la rive gauche, je le connais encore. J’ai la même faim, les mêmes enthousiasmes, le même état d’attente qu’en mes jeunes années. La différence vient peut être de ce que je ne lis plus pou meubler ma solitude, mais pour accompagner le dénuement et l’abandon des autres. »
Les soucis de Julien sont ceux de tout le monde : jeune et sans expérience, dans une ville inconnue, il va tenter de trouver un travail et un petit chez lui ; puis de fil en aiguille il va se constituer un réseau de contacts, quelques amis, et les portes – doucement – vont s’ouvrir devant lui.
« Ma bourse était plate. L’automne annonçait les premiers froids. J’étais pourvu en vêtements. Pour la nourriture, j’achetais un sac de pain rassis destiné aux animaux et une boîte de bouillon Kub. Sur un réchaud à alcool, je mitonnais des panades. Pour les livres, je fus m’inscrire à la bibliothèque municipale. »
Par chance, il va réussir à évoluer dans un monde qu’il aime : celui des livres, des écrivains, des artistes. Le roman se déroule à Paris, vers les années cinquante, et le narrateur –Julien – rencontre avec insouciance des personnages aujourd’hui très connus.

« -Je ne suis qu’un amateur, je ne vais jamais jusqu’au bout des choses.

-Un de vos généraux ou maréchaux, ah ! Lyautey, se disait « spécialiste en généralités ». L’idée d’amateur me plaît. Amateur, du latin amator, et en ancien français amaor, soit amour. Un « amateur » comme un peintre du dimanche et qui peindrait tous les jours… »

« Chaque vrai lecteur pourrait conter l’histoire de ses amour successives. La lecture d’une traduction d’Anacréon m’avait fait recopier sur mon carnet cette phrase que j’adorais : « Si tu peux compter toutes les feuilles des arbres et tous les flots soulevés par la mer, je te fais le seul historien de mes amours. » Lorsque j’admirais une œuvre, je me persuadais que je n’en lirais jamais d’autre. Et moi, le fidèle à un seul souvenir, je me trompais, je trompais le livre avec un autre car une nouvelle séduction m’attirait bientôt. J’étais un sultan dans un harem de livres. J’aurais pu diviser le temps de ma nouvelle existence, non en mois, en semaines et en jours, mais en périodes de lectures. Comme Auguste Comte, j’aurais pu inventer un calendrier où, plus que les savants et les bienfaiteurs de l’humanité, les noms de mes auteurs auraient remplacés ceux des élus, de Saint Mallarmé à Sainte Colette, en passant par les hommes de l’Antiquité, du Moyen Age, de la Renaissance et des époques modernes et contemporaines. »
Je ne saurai que trop vous recommander ce très bel ouvrage : j’ai retrouvé ma passion des livres dans celle de Julien ; je l’ai accompagné dans ses déboires parisiens et j’étais assise à ses côtés, sur un banc, alors qu’il observait ce paysage des années cinquante; inconsciemment, je l’ai encouragé à réaliser ses rêves, et sur les dernières pages je l’ai détesté de connaître tant de bonheur dans un monde de plumes et de papiers. Roman d’amour, je le conseille à tous ceux qui aiment les livres.

Quelques autres citations, pour mon plaisir et peut-être le vôtre :
"Je collectionnais mes lectures comme don Juan ses maîtresses et aucune statue de Commandeur ne viendrait me punir du vice".
« Certains êtres triomphent de l’âge, dominent les métamorphoses, les reçoivent comme des hôtes et leur apportent une souriante bienveillance. »
« Je traverse Paris sous la pluie. Je suis une fourmi parmi les fourmis. L’eau me lave. Quand l’averse s’atténue, je la regrette. Dans le ruisseau, je vois un clou et je le ramasse. Je suis ce clou et je sais déjà où se trouve l’aimant qui m’attire. »
« Demande de temps en temps une augmentation, on te la refusera, mais tu auras eu le plaisir de causer un désagrément… »
« (…) la carafe embuée de fraîcheur scintillait. » 

Vous pouvez découvrir ici un autre commentaire sur Le Lit de la Merveille.
 

 --->>> Pour aller plus loin... 


Je vous invite à découvrir quelques mots sur Robert Sabatier, cliquez! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anneso 17/01/2010 20:06


ton article donne très envie de lire ce livre, que je viens de noter dans ma LAL.
mon banquier ne te dit pas merci :)


Jennifer 17/01/2010 20:46



^^ !! J'espère qu'il te plaira, ce livre =) j'ai hâte de savoir ce que tu en penses ! @ bientôt!



A l'honneur : la littérature "jeunesse" !

La littérature jeunesse est mise à l'honneur ! Une nouvelle catégorie lui est dédiée !

Je vous invite, chers lecteurs, à feuilleter quelques jolis ouvrages colorés et à découvrir de merveilleuses histoires pleines de rêves et d'aventures !

De belles idées pour nos adorables petits anges, et un soupçon de tendre nostalgie pour les plus âgés !

Cliquez ici pour découvrir les ouvrages qui pourront vous émerveiller !

Livres par écrivains

Cliquez sur le titre d'un livre pour accéder à sa fiche de lecture !
 
bass-rick-2.jpgBASS, Rick
 
72e081b0c8a0fc24c2f3f110.L._V192261114_SX200_.jpg
BARRON, Thomas Archibald
 
gilles-de-becdelievre.jpg
BECDELIEVRE (de), Gilles
 
AVT_Marlena-De-Blasi_637.jpegBLASI (de), Marlena
 
Caroline-Bongrand.jpeg
BONGRAND, Caroline
 
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/55/Nicolas_Bouchard-Imaginales_2012.jpg/220px-Nicolas_Bouchard-Imaginales_2012.jpg
BOUCHARD, Nicolas
 
jerome_bourgine-.jpg
BOURGINE, Jérôme
 
emanuelle-de-boysson.jpgBOYSSON (de), Emmanuelle
 
Italo_Calvino.jpgCALVINO, Italo
 
eve-de-castro.jpg
CASTRO (de), Eve
 
Chandrasekaran--Rajiv_pic.jpgCHANDRASEKARAN, Rajiv
 
suzy-charnas.jpg
CHARNAS McKee, Suzy
 
Bernard-Clavel.gif
CLAVEL, Bernard
 
boris darnaudet
DARNAUDET, Boris
 
Marina_Dedeyan_-_Comedie_du_Livre_2010_-_P1390487.jpg
DEDEYAN, Marina

Mazo-de-la-roche.jpg
DE LA ROCHE, Mazo
Les Frères Whiteoak
 
Christine-de-Rivoyre.gif
DE RIVOYRE, Christine 
La Mandarine 
 
pascal-dessaint.jpg
DESSAINT, Pascal
 
Pierre-d-etanges.jpg
D'ETANGES, Pierre
 
roddy-doyle.jpeg
DOYLE, Roddy
 
louise-edrich-copie-1.jpg
ERDRICH, Louise
 
fetjaine.jpg
FETJAINE, Jean-Louis
La trilogie des elfes :
 
Andrew-Fukuda.jpg
FUKUDA, Andrew
 
Anna-funder.jpg
FUNDER, Anna
 
myriam-gallot.jpgGALLOT, Myriam
 
Daniel-GLATTAUER.jpgGLATTAUER, Daniel
 
John-Green.jpg
GREEN, John
 
kate grenvilleGRENVILLE, Kate
 
Steven-HALL.jpgHALL, Steven
 
http://www.babelio.com/users/AVT_Sonya-Hartnett_3690.jpeg
HARTNETT, Sonya
 
http://cdipeguy.free.fr/onytrouve/coupsdecoeur/yaelhassan.jpg
HASSAN, Yaël
 
HERMARY VIEILLE, Catherine
 
lachassagne.jpg
LACHASSAGNE, Geoffrey
 
http://bardotagogo.com/bagglog/images/jacques_lanz.jpg
LANZMANN, Jacques
 
inara lavey
LAVEY, Inara
 
pierre-lemaitre.png
LEMAITRE, Pierre
 
david-levithan.jpgLEVITHAN, David
 
Salvador-Macip.jpeg
MACIP, Salvador
mathias-malzieu-copie-1.jpg
MALZIEU, Mathias
 
3619641-carole-martinez-fait-du-cinema.jpg
MARTINEZ, Carole
 
Cyril-Massarotto-copie-1.jpg
MASSAROTTO, Cyril
 
Marc.jpg
MERET, Marc
 
MOORCOCK, Michael
 
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fa/Wmmorris3248.jpg/220px-Wmmorris3248.jpg
MORRIS, William
 
MOUCHARD, Christel
 
NOSAKA.jpgNOSAKA, Akiyuki
 
nothomb2011.jpgNOTHOMB, Amélie
 
http://www.cinergie.be/picture/personne/original/images/personne/_n/nysenholc_adolphe/photo.jpg
NYSENHOLC, Adolphe
 
obry.jpeg
OBRY, Marion
 
anthony-palou.jpg
PALOU, Anthony
 
aymeric_patricot.jpg
PATRICOT, Aymeric
 
4141073-copie-1.jpg
PONSOT CORRAL Laureen
 
http://www.babelio.com/users/AVT_Matthieu-Radenac_2592.jpeg
RADENAC, Matthieu
 
RHEIMS, Nathalie
 
ROCK, Peter
 
http://bibliobs.nouvelobs.com/files/Robert%20Sabatier%2002.JPG
SABATIER, Robert
Le Lit de la merveille

http://kaganof.com/kagablog/wp-content/uploads/2007/10/2000522.jpg
SADE, Marquis de
Les Crimes de l'amour
 
Insa-Sane.jpg
SANE, Insa
 
SCHMITT, Eric-Emmanuel
 
SOREL, Guillaume

john-steinbeck-copie-1.jpg STEINBECK, John
 
francois.jpg
SZABOWSKI, François
 
auteurs-rachel-tanner.jpg
TANNER, Rachel
 
VENS, Pierre
 
krystin.jpgVESTERÄLEN, Krystin
 
WATSON.jpgWATSON, Steven (S. J.)
 
James_Welch.png
WELCH, James